mercredi 14 mai 2014

Compte rendu de la réunion de l'observatoire des lycées - 13 MAI 2014



Etaient présents :
- au titre du Conseil régional Aquitaine : M. Boulay, DGA Pôle Education, M. Blanc DGA Pôle Administration générale, M. Cagnon, directeur de l'éducation, M. Jolly, directeur de la DMO, M. Auzilleau, DRH, Mme Capriglia, adjointe au DGA Pôle Education, M. Papon, chef de service Programmation prospective et Elisabeth Douzille, responsable unité Cellule de suivi des politiques publiques
- au titre de la représentation syndicale : UNSA/SNPDEN, UNSA/AI, ID-FO , le SNASUB-FSU et un représentant des lycées agricoles


M. Boulay, directeur général adjoint ouvre la séance à 14H00. Après divers échanges avec les membres de l'observatoire, est évoqué le 1er point à l’ordre de jour.

1- Information sur la restitution des travaux liès au projet Cordouan

Mme Douzille apporte des précisions quant au rassemblement du 28 août prochain autour du projet Cordouan de l'ensemble des agents de la Région, à l'Aérocampus de Latresne. Ce rassemblement a pour but notamment de présenter à l'ensemble des agents les évolutions qui ont été validées par les élus dans le cadre du projet participatif Cordouan. Des témoignages d'équipes sur des projets innovants ainsi qu'un film pédagogique sur le travail au quotidien des équipes et sur les attentes de ce futur plan d'actions seront également programmés. En fonction du nombre d'agents qui répondront à cette invitation, une logistique sera mis en place par la Région (navette par bus). Les proviseurs et les gestionnaires qui le souhaitent seront associés à cette manifestation.

2 – Point d'étape sur les groupes de travail

2 groupes de travail ont été lancés:
  • L'un sur l'actualisation des critères de la dotation de fonctionnement
  • L'autre sur les nouvelles modalités de commande pour les équipements informatiques
S'agissant du groupe de travail informatique, M. Papon rappelle que le calcul de la dotation de renouvellement de 2014 sera mis en œuvre selon des critères identiques pour tous les établissements qui ont été validés par le groupe de travail. La dotation est donc basée sur 2 ratios : 1 ordinateur de moins de 6 ans pour 5 élèves de la voie générale et 1 ordinateur de moins de 6 ans pour 3 élèves des voies professionnelle, technologique et CPGE. Le coût moyen d’un poste est de 600,00€ et les établissements doivent saisir leurs besoins en respectant l'enveloppe qui leur a été affectée dans le catalogue « dotation lycées » de l'AMPA. Les commandes sur le site AMPA doivent être saisies avant le 21 mai 2014 pour un délai de livraison estimé à 6 semaines. Il est précisé que les établissements ont une totale autonomie pour choisir le matériel informatique dont ils ont besoin à condition de respecter l'enveloppe et de se limiter au matériel contenu dans la rubrique dotation informatique de l'AMPA. Un bilan de l'expérimentation sera réalisé à l'issue de l'exercice.
Au cours de cette discussion, à la demande des organisations syndicales, M. BOULAY propose la tenue d'un groupe de travail qui permettra de mieux associer les représentants des établissements et certains agents à une définition plus précise des équipements devant faire l'objet de futures dotations.

Pour le groupe de travail relatif aux critères de dotation, Mme CAPRIGLIA évoque un certain nombre de pistes de réflexion qui ont été lancées. Ainsi, pour la prise en compte de la CUCF (contribution des usagers aux charges de fonctionnement), il serait tenu compte du réel arrété au dernier exercice. Pour le montant forfaitaire de 20 000€ affecté aux contrats de maintenance, il est envisagé de re-répartir les 3 millions d'euros de cette enveloppe en tenant compte des dépenses réelles de chaque établissement. Sont également évoquées des pistes pour mieux évaluer les dépenses de viabilisation et les dépenses pédagogiques des exploitations agricoles et pour une meilleure prise en compte du montant du fonds de roulement des établissements dans l'octroi de subventions spécifiques.
Pour le prochain groupe de travail, la réactualisation du critère enseignement et la situation des cités scolaires feront également l'objet du débat.

A la fin de cette discussion, M. CAGNON annonce la nomination prochaine de Mme Christine BOUCHET , chef de service Sciences Po Bordeaux, en tant que chef du service fonctionnement en remplacement de Mme Le BATARD.

3- Information sur le déploiement de l'ENT Léa

M. Cagnon fait un nouveau point d'étape quant au déploiement de Léa, environnement numérique de travail qui est actuellement en place dans 71 lycées. M. Cagnon répond aux questionnements des chefs d'établissement quant aux difficultés rencontées par les utilisateurs de LEA et quant à la généralisation du très haut débit dans l'ensemble des lycées Aquitains. Un observatoire Rectorat-Région doit prochainement se tenir pour évoquer cette problèmatique.

4-Bilan remplacement ATT

A la demande de M. AUZILLEAU, M. MAYEUX fait un bilan du 1er trimestre 2014 du dispositif de déconcentration des enveloppes de remplacement. Le budget alloué aux remplacements pour 2014 est de 4,2 millions d'euros. Au 31 mars 2014, 1 296 219€ ont été dépensés soit + 193 009€ par rapport à la même date en 2013. Le rythme constaté sur ce 1er trimestre doit donc être impérativement ralenti pour rester dans le cadre budgétaire voté. Malgré ces chiffres, est évoqué par les services de la DRH le bon niveau de décision sur l'opportunité du remplacement.
M. BLANC pour conclure ce débat rappelle un des axes forts de travail souhaité par le président de la Région Aquitaine, Alain ROUSSET, à savoir diminuer la pénibilité du travail chez les agents.

5- Consultation des agents sur les travaux dans les établissements

M. JOLLY souhaite connaître la position des organisations syndicales sur la proposition de mieux associer les agents en amont aux travaux se déroulant dans les établissements.
Pour notre organisation syndicale, nous avons indiqué notre désaccord quant à cette proposition et apporté certains commentaires, notamment :
  • que la très grande majorité des gestionnaires et chefs d'établissements dans leur fonctionnement interne n'ont pas attendu de directives particulières pour associer les techniciens ou les ATTP1 aux réunions de chantiers et par exemple à la prise en compte des points d'eaux dans les sanitaires et douches, aux choix des matériaux pour un entretien qui soit le plus facile au quotidien,etc ;
  • que cette proposition s'inscrit dans une succession de décisions qui peuvent nous faire craindre à terme qu'on assiste à un amoindrissement de notre fonction de gestionnaire et à une fragilisation de notre positionnement hiérarchique vis à vis des agents qui sont sous notre responsabilité ;
M. AUZILLEAU clôt les débats en indiquant qu'une nouvelle Équipe Locale Informatique et Bureautique sera créée sur la zone Biarritz-Bayonne pour la rentrée 2014.

Fin de la réunion : 16H45

Thierry POUSSON


Responsable EPLE – SNASUB/FSU Aquitaine